epinay sur seine

Après notre semaine dernière chargée en émotion, ce week end avait lieu, à Epinay sur seine, la première manche du Championnat de France d'endurance classe 1 mais aussi la manche française du championnat du monde F4S.

Malheureusement, il n'y avait pas l'équipage Nico et Phifou avec la Demante vu les résultats de Rouen (fiabilité du moteur et manque de puissance) mais il y avait Rudy et Fab sur la Moolgard n°3 et le team Dream Inshore avec Fred et surtout notre Richard sur la Moore n°64 qui arborait de nouvelles couleurs.

24h30.jpg

Tout la petite équipe est arrivée Vendredi pour installer et jauger les bateaux après une très bonne soirée où nous fêtions la fête des voisins, nous sommes allés nous couchés

Le lendemain matin, tout le petit monde s'activait sur les bateaux pour les essais F4S car Rudy et Fred avaient décidé d'y participer. Les qualifications ne donne pas satisfaction puisque Rudy se retrouve au repéchage car les réglages ne donne pas non plus satisfaction.

Heureusement, après quelques changements sur le bateau et un super pilotage de Rudy, le 3 gagne le repéchage et pourra participer aux manches.

L'après midi, la première manche voit notre pauvre Rudy abandonner sur un problème de réglage (première course avec un mercury sur la moolgard de faite de la nouvelle règlementation).

Ensuite, nous avons failli avoir les essais pour l'endurance mais non à la place nous avons eu le droit à un show de jet freestyle. Nous qui avions besoin justement de faire des règlages et surtout pour Richard qui n'avait jamais piloté sur ce circuit ni même le bateau.

Ensuite, après cet imbroglio, nous avons eu la deuxième manche de F4S où il n'y avait que le 64 qui participait puisque Rudy préférait se concentrer sur l'endurance le lendemain matin.

Fred partait 14ème de cette manche qui a vu un énorme cafouillage au départ. Il en a été victime et se retrouve dernier après le 1er tour. Il essait de remonter mais part à la faute à la bouée en faisant un tonneau.

Moment d'angoisse pour tout le monde jusqu'à ce que Fred, au bout d'un long moment remonte à la surface. Il n'avait pas de bobos mais le bateau était pas mal endommagé.

Il fallait absolument le réparer pour la course d'endurance qui se déroulait le lendemain. Nous avons beaucoup mécanisé pendant la soirée avec une aide certaine de Maxime Lettelier, Phillipe et Antoine Boutrais, Pierrick, et Quentin Dailly qui nous a gentiment preter des rétros. Au programme purge et vidange du bateau et moteur, changement des rétros, changement du réservoir et allumage, réparation du capot arrière, changement des becs de canards...

Finallement le bateau a redémarré dans la soirée.

Le lendemain matn, il y a eu 10 minutes d'essai avant le départ pour rattrapper le temps perdu la veille. Rudy en a profité pour tester ses réglages (hauteur moteur et d'hélice prêter par un autre pilote).

Les essais sont rès concluants et Richard lui apprends le circuit. Puis c'st le départ pour 2h. Il y aavait que 7 bateaux du faite ds nouvelles normes moteurs. Et déjà un de moins au départ avec le 52 qui abandonne sur panne de batterie.

Après le premier tour, c'est Rudy qui est en tête devant le 93, le 88, le 98 et le 99. Richard apprend le bateau, a pris un départ sage mais qui va remonter très vite dans le clasement.

Au bout de 20 minutes, Rudy a creusé un bel écart sur le Vallée de Seine (98) qui est remonté en deuxième position devant le 93 suivi de près par Richard. Au même moment, le bateau de la famille Chedru, qui était bien parti, abandonne pour cause la coque cassé.

A la mi-course, les écarts se creusent avec Rudy toujours premier dans le 3 et qui est à l'attaque avec trois quart de tour d'avance sur le 98 et deux tours sur Richard qui passe Alain Arreteau dans le 93 car il doit s'arrêter trois munites au ponton car il pilotait seul.

Richard va se battre avec le 93 durant un bon bout de temps pour essayer de lui mettre un deuxième tour d'avance pour conforter sa place.

Après l'heure et quart de course, le 98 change de pilote, Rudy en profite pour conforter sa place de leader. Un petit quart d'heure plus tard, c'est Rudy qui rentre donner le relais à Fab qui va magnifiquement se défendre face au 98 qui grapille du terrain car ils sont dans le même tour.

Après une heure quarante de course, c'est Richard qui donne le volant à Fred en stipulant que le moteur ne fonctionne pas comme il devrait.

Pendant ce temps, sur le plan d'eau, la bagarre s'intensifie entre le 98 et Fab qui résiste aux assauts  jusqu'au quart d'heure de la fin de course où le 98 passe et creuse l'écart.

La course se termine avec en tête jm FEYT et olivier LETTELIER suivi de RUDY ET FAB avec une très belle performance ur un bateau que Fab découvrait et pour une première en mercury et la troisième place reveint à notre RICHARD et FRED.

Beaux résultats pour le team avec une deuxième place et la troisième de Richard.

La finale se disputera à Cean pour le championnat de France d'endurance.

L'après midi nous étions spectateurs des deux dernières manches de F4S. Un mot : grandiose. Ils nous ont affert un spectacle très musclé avec de grosses bagarres où le gratin était réunis : les suédois, hongrois, polonais, allemands... du pur plaisir à voir.

Ensuite nous nous sommes rendus à la remise des prix pour féliciter les garçons pour leur performance.

Petite remarque : ce week end était beaucoup plus agréable et riche en émotion que le week end précédent.

p6031548.jpg

Rendez-vous le 7 et le 8 Juillet en Pologne en espérant que le chance nous souris.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site